vendredi 23 mars 2007

Contrefaçon : l’industrie du luxe cible de nouveau eBay

Le sujet commence à être connu, la contrefaçon prospèrerait de plus en plus sur Internet, un système d’échanges par essence sans frontières, et où les acteurs sont multiples et difficilement localisables. Ce qui est devenu un des principaux chevaux de bataille de l’industrie du luxe, via sa très efficace structure de lobbying, l’Unifab (Union des fabricants).

Qui a donc remis le sujet sur le tapis à l’occasion du douzième Forum européen de la propriété intellectuelle, la grand-messe annuelle du lobbying anti-contrefaçon, qui se tenait cette semaine à Paris. Avec en ligne de mire les sites d’enchère en ligne tels que eBay, où les produits contrefaits circulent largement.

Déjà l’automne dernier, la polémique sur le statut de ces sites et sur les moyens qu’ils déploient pour lutter contre la contrefaçon, avait rebondi, lorsque Louis Vuitton et Dior Couture ont assigné eBay devant le Tribunal de commerce de Paris. En lui réclamant respectivement 20 millions et 17 millions d’euros.

Le sites d’enchères jurent pourtant avoir développé une politique contre les contrefacteurs. eBay assure retirer les produits contrefaits dès qu’ils sont repérés par ses services, via le système VeRO (« verified rights owners ») qui permet aux marques de signaler les annonces qui portent atteinte à leurs droits de propriété intellectuelle. Pas de chance, initialement prévu parmi les intervenants lors d’une table ronde dédiée au Forum, eBay n’était pas là. Les autres intervenants n’ont donc pas hésité à tirer à vue. « Signaler à eBay un mauvais vendeur n’a aucune conséquence. D’autant que si l’on reçoit un sac contrefait, il faut prouver que c’est une contrefaçon pour se faire rembourser, ce qui est très difficile », assure Marie-Thérèse Chedeville, auteure du livre (visiblement à charge), « J’eBay, j’eBay pas ».

Le cybermarchand PriceMinister, pour sa part, a choisi de faire passer l’argent des transactions par le site : « quand l’acheteur a reçu l’objet choisi, c’est le site qui paye le vendeur; si l’acheteur s’estime trompé, le compte du vendeur est bloqué, avec possibilité de poursuites », assure son PDG Pierre Kosciusko-Morizet. Qui met aussi en avant le remboursement de clients victimes à leur insu de contrefacteurs, et d’un système de filtres, qui permettraient de détecter de nombreux produits contrefaits avant leur commercialisation sur PriceMinister.

Quid des consommateurs, achètent-ils des produits contrefaits en connaissance de cause ou par naïveté ? Pour Benoît Battistelli, ancien directeur de cabinet de l’ex-ministre de l’Industrie Nicole Fontaine et très discret (qui refuse de répondre aux interviews de la presse ;-) ) directeur général de L’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), « les internautes sont souvent conscients qu’ils achètent des produits contrefaits ».

Tout le problème est que les législations demeurent insuffisantes. En France, un projet de loi anti-contrefaçon a bien été présenté en conseil des ministres début février, mais il faudra attendre la prochaine sessions parlementaire pour sa discussion.
Dans l’immédiat, la France milite auprès de l’Allemagne, qui préside actuellement le G8, pour la création d’un Gafi anti-contrefaçon, sur le modèle du Gafi (Groupe d’action financière) existant, un organisme intergouvernemental destiné à lutter contre le blanchiment d’argent. « Cela permettrait d’y rassembler des experts, sans considération politique, et d’instaurer un système d’évaluation mutuelle entre membres, pour développer des standards de lutte anti-corruption », précise François Mongin, chargé de mission anti-contrefaçon à Bercy. A suivre, donc.

Source : http://blogs.zdnet.fr/index.php/2007/03/23/contrefacon-lindustrie-du-luxe-cible-de-nouveau-ebay/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

2012 2xmoinscher 3 suisses 3suisses Abebooks Affiliation Affranchissement Alapage Alibaba Amazon Androïd Apple Astuces Auto-entrepreneur Barbapapa Bêtisier black friday blog bonnes adresses bouquiniste Buy.com Carrefour Carte Bancaire Cash on delivery Cdiscount Chiffres Clé Chine Chronopost Classement cloud Colissimo commissions Conseils console Contrefaçon craiglist deals design Digital Virgo eBay Ecommerce Edito Effiliation Europe évaluations Expédition expert exporter Facebook favor'i FBA feedback fevad Fiscalité Fnac Foresee frais fun gauthier picquart Gilt Google Groupon guide Hessel Hsn ibazar Inde Ipad Iphone itinsell itrack Janod jechange jeu jeux de société jeux vidéo journaldunet Katsuni KDP Keynote kima Kindle Kobo La Poste LaRedoute ldlc Le bonhomme de bois le chouchou Leboncoin lechouchou Leclerc libraire Livre Livres Rares Locita Logistique Lu sur le Net marge Marketplaces medpi megaupload mobile MP3 Multicanal Neuilly'Lab Newegg nintendo Noël Nouvelles places de marché Opodo Orelsan outils Paiement alternatif Paruvendu Paypal Petit Coeur Petites Annonces Pixmania Play.com port gratuit Prestashop Priceminister Ps Vita PS3 Quorus Rakuten Relais Colis Revlon Rueducommerce salon Salon des entrepreneurs Salon du Livre sarenza Sellermania Shopping social Skype Smartphone sncf soldes Solutions Sondage sonuts Sony Super Boutiques SuperBoutiques sur mesure Taobao Témoignage vendeur tickengo Tnt Tradoria.de Trafic Trusted Shops TVA Twitter Vendre à l'international Vente-privée Vistaprint Wal-Mart web conférence Wii XBOX 360 Yves Rocher Zappos