jeudi 22 mars 2007

Le site d'enchères eBay accusé de complicité avec les contrefacteurs

Le site américain est suspecté de fermer les yeux tandis que son concurrent PriceMinister chasse les contrefacteurs.

LE GÉANT des enchères sur Internet eBay a raté une occasion de se défendre, hier, lors du 12e Forum de la propriété intellectuelle organisé par l'Union des fabricants. Son dirigeant pour la France, Grégory Boutté, pourtant annoncé comme participant à une table ronde sur « les sites d'enchères numériques : vendeurs passifs ou complices de la vente de copies ? » a préféré la politique de la chaise vide au débat.
Raison de cette défection ? La présence de Marie-Thérèse Chedeville, auteur de l'ouvrage intitulé J'eBay, j'eBay pas, les hors-la-loi milliardaires, mettant en cause les pratiques du site souvent considéré comme un supermarché des faux. « eBay ne fait pas grand-chose pour lutter contre la vente de contrefaçon, estime-t-elle. Il affirme qu'il n'a pas les moyens de contrôler les 6,5 à 7 millions d'objets mis en vente sur son site, c'est faux. Quand on essaye de signaler de telles pratiques au site, on se voit répondre que cela ne nous concerne pas. Au lieu de se défiler, eBay serait gagnant s'il mettait en place des mesures de transparence. »
« Un bouche-à-oreille positif »
Contre-exemple de ces pratiques, l'attitude du concurrent français d'eBay, PriceMinister, apparaît comme vertueuse. Son président, Pierre Kosciusko-Morizet, estime « traiter à 99,9 % les problèmes de contrefaçon ». D'abord en exerçant un premier filtre lors du dépôt des annonces via des mots clés et un examen de la cohérence entre l'article et son prix. Si un tel produit est passé à travers les mailles du filet, il rembourse l'acheteur, refuse de payer le vendeur et le dénonce aux autorités compétentes. « Cela nous coûte de l'argent, mais cela crée un bouche-à-oreille positif qui fait qu'on grossit plus vite que nos concurrents », raconte le patron.
Interrogé par Le Figaro, son homologue d'eBay se défend du laxisme qui lui est reproché. « Deux mille personnes sont employées dans le monde pour lutter contre la fraude, soit un salarié sur six », affirme Grégory Boutté. Selon lui, 2 800 réquisitions ont eu lieu en France depuis l'été 2005 et eBay aurait engagé des poursuites contre des vendeurs de faux sur son portail.

Souce : http://www.lefigaro.fr/france/20070321.FIG000000176_le_site_d_encheres_ebay_accuse_de_complicite_avec_les_contrefacteurs.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

2012 2xmoinscher 3 suisses 3suisses Abebooks Affiliation Affranchissement Alapage Alibaba Amazon Androïd Apple Astuces Auto-entrepreneur Barbapapa Bêtisier black friday blog bonnes adresses bouquiniste Buy.com Carrefour Carte Bancaire Cash on delivery Cdiscount Chiffres Clé Chine Chronopost Classement cloud Colissimo commissions Conseils console Contrefaçon craiglist deals design Digital Virgo eBay Ecommerce Edito Effiliation Europe évaluations Expédition expert exporter Facebook favor'i FBA feedback fevad Fiscalité Fnac Foresee frais fun gauthier picquart Gilt Google Groupon guide Hessel Hsn ibazar Inde Ipad Iphone itinsell itrack Janod jechange jeu jeux de société jeux vidéo journaldunet Katsuni KDP Keynote kima Kindle Kobo La Poste LaRedoute ldlc Le bonhomme de bois le chouchou Leboncoin lechouchou Leclerc libraire Livre Livres Rares Locita Logistique Lu sur le Net marge Marketplaces medpi megaupload mobile MP3 Multicanal Neuilly'Lab Newegg nintendo Noël Nouvelles places de marché Opodo Orelsan outils Paiement alternatif Paruvendu Paypal Petit Coeur Petites Annonces Pixmania Play.com port gratuit Prestashop Priceminister Ps Vita PS3 Quorus Rakuten Relais Colis Revlon Rueducommerce salon Salon des entrepreneurs Salon du Livre sarenza Sellermania Shopping social Skype Smartphone sncf soldes Solutions Sondage sonuts Sony Super Boutiques SuperBoutiques sur mesure Taobao Témoignage vendeur tickengo Tnt Tradoria.de Trafic Trusted Shops TVA Twitter Vendre à l'international Vente-privée Vistaprint Wal-Mart web conférence Wii XBOX 360 Yves Rocher Zappos