mardi 24 avril 2007

États-Unis: plainte contre le rachat de Doubleclick par Google

Des organisations américaines de protection de la vie privée s’inquiètent de la mainmise de Google sur le marché publicitaire en ligne, après l’annonce de l’acquisition de Doubleclick. Elles demandent au régulateur américain de suspendre la transaction.

L'acquisition la semaine dernière de DoubleClick par Google suscite de nombreuses inquiétudes aux États-Unis. Trois organisations américaines de défense des libertés civiles - EPIC, CDD et US PIRG (*) - ont porté plainte devant la FTC, l'autorité en charge de la concurrence et de la répression des fraudes. Elles lui demandent d'ouvrir une enquête pour déterminer les implications de ce rachat sur les données personnelles des utilisateurs du moteur de recherche.

Dans l'attente de réponses, elles souhaitent que la FTC suspende la transaction.

Les plaignants craignent que Google ne finisse par se constituer une gigantesque base de données marketing sur les habitudes de surf des internautes. La société compile déjà de nombreuses informations grâce à ses propres services, notamment Gmail son outil de courrier électronique, Google Maps son service de cartographie ou encore ses différents moteurs de recherche.

De son côté, DoubleClick dispose de données sur les comportements des visiteurs des sites de ses clients, comme ceux d'AOL ou bien du réseau MTV. Les trois organisations redoutent que le croisement de ces deux sources d'informations ne permette de bâtir une base de données regorgeant de profils de consommateurs, susceptible en outre d'attirer de nombreuses convoitises. Des pirates tout d'abord, qui tenteront de percer les systèmes de sécurité mis au point par Google pour protéger ces données. Ensuite de certains gouvernements ou législateurs étrangers, qui pourraient forcer Google à leur ouvrir ses bases de données, à des fins de surveillance électronique.

Yahoo y voit une validation de sa stratégie

La plainte exige donc que Google créée une véritable politique pour détruire les données au bout d'un certain temps, et surtout pour permettre à ses utilisateurs d'accéder aux informations qu'elle détient sur eux. La société, pour sa part, a expliqué qu'elle n'entendait pas croiser des informations nominatives ou identifiables avec les historiques de recherche ou les habitudes de surf. En revanche, elle entend utiliser certaines données pour optimiser l'apparition de publicités et mieux les cibler. Ce qui n'a pas vraiment rassuré les organisations de défense de la vie privée.

L'annonce de cette plainte a dû ravir les concurrents de Google, parmi lesquels Microsoft, AOL ou AT&T, qui avaient publiquement fait part de leur inquiétude la semaine dernière, sans oser frontalement s'attaquer au moteur de recherche. «Nous pensons que cette fusion mérite que les autorités de régulation examinent scrupuleusement l'accord, pour garantir que le marché de la publicité en ligne reste compétitif», a expliqué Brad Smith, le directeur juridique de Microsoft.

À l'inverse Yahoo n'a pas souhaité participer à la polémique: «Je comprends les inquiétudes [des concurrents]», a expliqué Terry Semel, le patron du groupe lors d'une conférence téléphonique. Mais il a voulu surtout voir, dans cette fusion, une validation de sa propre stratégie, qui a toujours été de miser autant sur les bannières que sur les liens sponsorisés.

(*) Les trois organisations sont l'EPIC (Electronic Privacy Information Center), le CDD (Center for Digital Democracy) et le US PIRG (US Public Interest Research Groups).

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39368907,00.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

2012 2xmoinscher 3 suisses 3suisses Abebooks Affiliation Affranchissement Alapage Alibaba Amazon Androïd Apple Astuces Auto-entrepreneur Barbapapa Bêtisier black friday blog bonnes adresses bouquiniste Buy.com Carrefour Carte Bancaire Cash on delivery Cdiscount Chiffres Clé Chine Chronopost Classement cloud Colissimo commissions Conseils console Contrefaçon craiglist deals design Digital Virgo eBay Ecommerce Edito Effiliation Europe évaluations Expédition expert exporter Facebook favor'i FBA feedback fevad Fiscalité Fnac Foresee frais fun gauthier picquart Gilt Google Groupon guide Hessel Hsn ibazar Inde Ipad Iphone itinsell itrack Janod jechange jeu jeux de société jeux vidéo journaldunet Katsuni KDP Keynote kima Kindle Kobo La Poste LaRedoute ldlc Le bonhomme de bois le chouchou Leboncoin lechouchou Leclerc libraire Livre Livres Rares Locita Logistique Lu sur le Net marge Marketplaces medpi megaupload mobile MP3 Multicanal Neuilly'Lab Newegg nintendo Noël Nouvelles places de marché Opodo Orelsan outils Paiement alternatif Paruvendu Paypal Petit Coeur Petites Annonces Pixmania Play.com port gratuit Prestashop Priceminister Ps Vita PS3 Quorus Rakuten Relais Colis Revlon Rueducommerce salon Salon des entrepreneurs Salon du Livre sarenza Sellermania Shopping social Skype Smartphone sncf soldes Solutions Sondage sonuts Sony Super Boutiques SuperBoutiques sur mesure Taobao Témoignage vendeur tickengo Tnt Tradoria.de Trafic Trusted Shops TVA Twitter Vendre à l'international Vente-privée Vistaprint Wal-Mart web conférence Wii XBOX 360 Yves Rocher Zappos