vendredi 31 août 2007

Google s’essouffle ? Analyse des résultats de premier semestre 2007

En apparence la société publie des résultats flatteurs, encore une fois. Sur une base semestrielle, le chiffre d’affaires s’établit à 7535 millions de dollars contre 4709 l’année passée. Le résultat net s’envole lui de 46% et s’établit à 1927 millions de dollars. La trésorerie nette continue de grossir, pour aller s’établir au dessus de 10 milliards de dollars. Il s’en est fallu de beaucoup que le marché n’apprécie ces résultats. Quelques explications s’imposent pour comprendre cette réaction.

Une société généreusement valorisée.

Le cours de bourse s’est stabilisé depuis un an un peu en dessus des 500$. La capitalisation du groupe actuellement aux alentours de 160 milliards de dollars. Compte tenu du coup de tabac boursier du mois d’août, la société affiche encore un PER que l’on peut évaluer à 40 pour l’exercice 2007. Une telle valorisation suggère que le marché attend une très forte augmentation des résultats sur les années à venir. La publication de ceux du premier semestre laisse plutôt entendre que la progression marque le pas plus significativement qu’attendu.

Google vole de plus en plus sur un seul moteur.

La société tire un pourcentage de plus en plus important de ses revenus du site de recherche éponyme qui est son cheval de bataille depuis le premier jour. D’une année sur l’autre, le poids de celui-ci dans les revenus de la société passe de 58% à 63% du fait d’une moindre croissance des revenus tirés d’Adsense. Une telle situation ne serait pas très inquiétante, si la croissance tendancielle n’était pas en train de ralentir fortement. Alors que la croissance moyenne était de 15% d’un trimestre à l’autre sur l’année passée, elle se réduit maintenant à un maigre 8%. A ce rythme là il ne faudra plus qu’un an au groupe pour se fixer sur une croissance en phase avec celle de l’économie mondiale. Autrement dit l’âge de la maturité n’est peut être plus si loin pour le célèbre moteur de recherche. Au surplus on peut se demander si Adsense ne croît pas à l’ombre de son grand frère moteur de recherche en bénéficiant largement de son aura. C’est du moins ce que laissent entendre les derniers chiffres publiés, la croissance de cette division est quasi nulle entre les deux premiers trimestres de l’année. Incidemment, ces données suggèrent qu’Adsense peine à prendre sa part de la croissance des revenus publicitaires dédiés à internet qui reste robuste, les progrès du moteur de recherche en témoignent. A ce sujet, on doit souligner que Yahoo est encore plus à la peine sur ce segment, alors que la progression de ses sites « propriétaires » est déjà inférieure à 8%. Il n’est pas absurde de se demander, sur la base de cette constatation, si -les revenus d’Adsense ne sont pas appelés à baisser d’ici deux ans si la croissance des sites moteurs de la société continue à marquer le pas.

Une diversification en question.

On se souvient que l’acquisition de Youtube avait fait couler beaucoup d’encre, Google ne va plus tarder à monétiser une partie de la fréquentation sur ce site, il faudra attendre les premières données concernant ces nouvelles recettes pour se faire une religion. L’auteur de ces lignes a pourtant quelque peine à penser que cette activité constituera autre chose qu’un appoint aux recettes. Autrement dit, jusqu’à présent Google ne parvient pas à trouver de nouvelles sources de revenus qui lui permettent prétendre conserver une croissance aussi explosive que par le passé. On peut d’ores et déjà se demander si le management ne serait pas inspiré de réviser sa politique en freinant la politique de rémunération très « start-up » qui est la principale source d’augmentation des frais généraux. Dans le même esprit il y a fort à parier que la société gagnerait à focaliser étroitement sa politique de recherche pour la concentrer sur l’amélioration de son moteur de recherche et des régies publicitaires, en abandonnant au passage de nombreux projets « fun » mais dépourvus de véritables retombées financières. La société est en train de devenir une entreprise comme les autres. Il serait bon pour les actionnaires que les dirigeants s’en aperçoivent assez rapidement. En ce qui concerne la valorisation du titre, la concrétisation du scénario de ralentissement de la croissance qui se dessine justifierait une correction assez lourde ramenant le PER entre 15 et 17, soit une baisse de l’ordre de 50% qui ramènerait le titre à un cours voisin de 250 dollars. A ce niveau là, il resterait une excellente affaire pour ceux qui ont participé à l’introduction (voir la fiche financière), pour les autres l’expérience pourrait s’avérer décevante.

Source : http://www.tech.youvox.fr/Google-s-essouffle-Analyse-des,0535

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

2012 2xmoinscher 3 suisses 3suisses Abebooks Affiliation Affranchissement Alapage Alibaba Amazon Androïd Apple Astuces Auto-entrepreneur Barbapapa Bêtisier black friday blog bonnes adresses bouquiniste Buy.com Carrefour Carte Bancaire Cash on delivery Cdiscount Chiffres Clé Chine Chronopost Classement cloud Colissimo commissions Conseils console Contrefaçon craiglist deals design Digital Virgo eBay Ecommerce Edito Effiliation Europe évaluations Expédition expert exporter Facebook favor'i FBA feedback fevad Fiscalité Fnac Foresee frais fun gauthier picquart Gilt Google Groupon guide Hessel Hsn ibazar Inde Ipad Iphone itinsell itrack Janod jechange jeu jeux de société jeux vidéo journaldunet Katsuni KDP Keynote kima Kindle Kobo La Poste LaRedoute ldlc Le bonhomme de bois le chouchou Leboncoin lechouchou Leclerc libraire Livre Livres Rares Locita Logistique Lu sur le Net marge Marketplaces medpi megaupload mobile MP3 Multicanal Neuilly'Lab Newegg nintendo Noël Nouvelles places de marché Opodo Orelsan outils Paiement alternatif Paruvendu Paypal Petit Coeur Petites Annonces Pixmania Play.com port gratuit Prestashop Priceminister Ps Vita PS3 Quorus Rakuten Relais Colis Revlon Rueducommerce salon Salon des entrepreneurs Salon du Livre sarenza Sellermania Shopping social Skype Smartphone sncf soldes Solutions Sondage sonuts Sony Super Boutiques SuperBoutiques sur mesure Taobao Témoignage vendeur tickengo Tnt Tradoria.de Trafic Trusted Shops TVA Twitter Vendre à l'international Vente-privée Vistaprint Wal-Mart web conférence Wii XBOX 360 Yves Rocher Zappos