vendredi 26 décembre 2008

Les groupes de vente par correspondance pris dans la tourmente

Selon "Le Figaro", les 3 Suisses annonceront plus de 400 suppressions de postes en février. Confrontés de plein fouet à la concurrence sur Internet, les groupes de vente par correspondance sont désormais contraints à se restructurer pour survivre.

Rien ne va plus pour les sociétés de vente par correspondance (VPC) en France. Les enseignes historiques, connues pour leurs célèbres catalogues, sont aujourd'hui menacées les unes après les autres. Dernière en date, les 3 Suisses, numéro deux de la vente par correspondance. Selon "Le Figaro", le groupe annoncera en février des réductions d'effectifs. "Les 3 Suisses tablent pour le moment sur 400 suppressions de postes, dont entre 140 et 170 au siège de Roubaix", détaille le quotidien. "Les autres concernent les six centres d'appels téléphoniques de Villeneuve-d'Ascq, Rouen, Marseille, Nantes, Lyon et Nancy qui emploient 500 salariés."

L'année 2008 aura décidément été peu clémente pour les vépécistes. Pour la Camif, il est déjà trop tard : l'entreprise niortaise est en redressement judiciaire depuis le mois d'octobre. Quant à La Redoute, elle a dû se résoudre à lancer un plan social.

L'objectif de ces restructurations : réduire les coûts pour tenter de résister à la concurrence d'internet, nouvel eldorado de la vente par correspondance. Depuis 2003, les acteurs traditionnels de la vente à distance enregistrent en effet une baisse constante du volume de leurs transactions. Leur chiffre d'affaires devrait reculer de 7% en 2008 et 8% en 2009, selon le cabinet Xerfi.

Sur la même période, les résultats affichés par les nouveaux arrivants dans la vente en ligne, le e-commerce, vont dans le sens inverse. Les chiffres d'affaires des sites de commerce par internet progressent de plus de 20% en moyenne chaque année. L'écart est encore plus flagrant pour le deuxième trimestre 2008, avec un bond de 32% sur un an des transactions en ligne. En tête de cette ascension, PriceMinister a même enregistré une hausse spectaculaire de 65%.

Un modèle économique dépassé

Les raisons de la crise que traversent actuellement les vépécistes sont multiples. La première tient sans doute dans la rigidité du système des catalogues de vente, qui firent jadis la gloire de leurs enseignes. Ils sont aujourd'hui dépassés : trop généralistes, trop copieux, trop peu mis à jour, alors que le cycle de renouvellement des produits s'accélère sans cesse. Les internautes habitués à fréquenter les sites de e-commerce et leurs mises à jour quotidiennes jugent avec sévérité le manque de clairvoyance des distributeurs traditionnels. Si certains admettent que le virage internet était délicat à opérer dans un premier temps, il était en réalité un "mal nécessaire", pour que les "dinosaures de la VPC survivent".

Effet boule de neige de ces difficultés, les vépécistes tentent aujourd'hui de combler leur manque d'attractivité par la multiplication des promotions sur leurs produits. Las, cela a pour effet de diminuer encore un peu plus leur chiffre d'affaires. Si la tendance dans la vente à distance est à la baisse des prix, elle handicape surtout les grosses structures, qui emploient plus de personnel pour assurer le standard téléphonique et traiter les demandes par courrier. Les sites exclusivement implantés sur internet disposent, eux, de davantage de souplesse.

La critique est sans doute facile à formuler a posteriori... Mais à trop attendre pour prendre le tournant du web, les sociétés de vente par correspondance n'ont pas su exploiter leurs avantages initiaux face à leurs jeunes concurrents. Un réseau de distribution performant, établi dans toute la France, ainsi qu'un vaste portefeuille clients auraient dû permettre aux grandes enseignes d'avoir une approche plus offensive avec l'arrivée d'internet. Les vépécistes sont donc à l'oeuvre pour revenir dans la course. Reste à savoir si le retard accumulé pourra, un jour, être comblé.

Source : http://www.lesechos.fr/info/distri/300319288.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

2012 2xmoinscher 3 suisses 3suisses Abebooks Affiliation Affranchissement Alapage Alibaba Amazon Androïd Apple Astuces Auto-entrepreneur Barbapapa Bêtisier black friday blog bonnes adresses bouquiniste Buy.com Carrefour Carte Bancaire Cash on delivery Cdiscount Chiffres Clé Chine Chronopost Classement cloud Colissimo commissions Conseils console Contrefaçon craiglist deals design Digital Virgo eBay Ecommerce Edito Effiliation Europe évaluations Expédition expert exporter Facebook favor'i FBA feedback fevad Fiscalité Fnac Foresee frais fun gauthier picquart Gilt Google Groupon guide Hessel Hsn ibazar Inde Ipad Iphone itinsell itrack Janod jechange jeu jeux de société jeux vidéo journaldunet Katsuni KDP Keynote kima Kindle Kobo La Poste LaRedoute ldlc Le bonhomme de bois le chouchou Leboncoin lechouchou Leclerc libraire Livre Livres Rares Locita Logistique Lu sur le Net marge Marketplaces medpi megaupload mobile MP3 Multicanal Neuilly'Lab Newegg nintendo Noël Nouvelles places de marché Opodo Orelsan outils Paiement alternatif Paruvendu Paypal Petit Coeur Petites Annonces Pixmania Play.com port gratuit Prestashop Priceminister Ps Vita PS3 Quorus Rakuten Relais Colis Revlon Rueducommerce salon Salon des entrepreneurs Salon du Livre sarenza Sellermania Shopping social Skype Smartphone sncf soldes Solutions Sondage sonuts Sony Super Boutiques SuperBoutiques sur mesure Taobao Témoignage vendeur tickengo Tnt Tradoria.de Trafic Trusted Shops TVA Twitter Vendre à l'international Vente-privée Vistaprint Wal-Mart web conférence Wii XBOX 360 Yves Rocher Zappos