vendredi 19 décembre 2008

Xiti confirme le mauvais démarrage de Google Chrome en Europe

Xiti Monitor, l'outil de statistiques de site internet le confirme dans un communiqué : 3 mois après son lancement, Google Chrome est boudé par les internautes européens.

Le lancement de Google Chrome a été une des annonces majeures du dernier trimestre 2008. Comme pour la plupart des services du poids lourd de l'internet, beaucoup pensaient que ce navigateur serait le chant du cygne d'Internet Explorer et un frein à l'expansion de Firefox. 3 mois après son lancement, force est de constater que l'effet de buzz retombé, les chiffres sont cruels : Chrome reste scotché à 1,1 % de part du marché européen. Derrière Opéra et et Safari, avec respectivement 5,1% et 2,5 %. Autant dire qu'il ramasse les miettes des miettes.

statistiques utilisation chrome par xiti

Nous l'avions pressenti déjà depuis longtemps en analysant nos propres statistiques (fournies par Xiti, ndlr). 1 semaine après son lancement, 2,7 % des visites sur CNETFrance étaient réalisées avec Chrome. Mais le soufflé est vite retombé, le 11 septembre 2008 était de mauvaise augure puisque nous constations déjà que la progression stagnait. 2 semaines plus tard, la situation ne s'améliorait pas, nous annoncions même une diminution sur les visite de notre site. Quelques semaines plus tard, les chiffres constatés sur les sites édités par CBS Interactive (editeur de CNETFrance.fr, ndlr) confirment cette stagnation : Chrome représente 1,4 % des visites et sa progression reste faible, même si elle est constante comme le montre ce graphique issu de nos propres données, excluant la période de lancement (1er au 14 septembre) :

evolution google chrome

Google Chrome en manque de... Google ?

Au delà des chiffres, on peut se demander ce peu d'intérêt pour le navigateur produit par Google, dont chaque service est souvent un évènement pour la majorité des internautes tant la renommée de la firme est immense, basée sur ses compétences technologiques et ses innovations. Google Chrome va-t'il être atteint du syndrôme Froogle, disparu en catimini durant l'été 2007 ? Personne ne peut répondre à ce jour, en revanche, il semble que Google ait isolé les raisons de ce ratage et veuille y remédier.

En premier lieu il semble que Chrome ait été pensé pour optimiser le confort de navigation. Chrome est pensé pour laisser un maximum d'espace au site web en cours de consultation. Peu de boutons, peu de fonctions, pas d'éléments perturbateurs ni de barre d'outils en tous sens. Mais pour les utilisateurs d'Internet Explorer ou de Firefox, habitués à avoir tous leurs raccourcis à portée de clic, cela peut-être déroutant. Tout comme l'absence d'intégration des services maison tels que Docs, Gmail, Insight, Trends, Analytics, pour ne citer qu'eux.

Une des faiblesses du navigateur dont la firme de Redmond semble avoir pris conscience est le manque d'extensions, si chères aux utilisateurs de Firefox, soutenu par une population de développeurs pouvrant répondre à des besoin très hétéroclites. Une faille à laquelle Google a commencé à répondre par le biais du site dédié aux développements futurs en publiant un "design doc", base nécessaire permettant aux développeurs de commencer à "jouer" avec. Reste à acquérir une communauté et la fidéliser, art dans lequel Firefox, par le biais de la Mozilla Foundation, est passé maître.

Reste enfin le problème de distribution, un des principaux nerfs de la guerre entre navigateurs. La plupart des internautes ne vont pas forcément prendre l'initiative de télécharger un nouveau navigateur. Internet Explorer a le soutien de Microsoft, Firefox a su nouer des partenariats nombreux, et même Safari est proposé en téléchargement avec l'utilitaire de mise à jour d'iTunes. Chacun a su à sa manière s'assurer une présence sur les postes des utilisateurs que ce soient sur internet, ou par le biais d'un logiciel ou un système d'exploitation quasi incontournable pour le grand public. Quel va être le cheval de Troie utilisé pour Chrome ? On peut s'étonner que Google, poids-lourd présent à tous les stades de la consommation du média internet, n'ait pas encore répondu à cette question.

Mise à jour de l'article le 19/12/2008 à 18h50

A la demande d'un lecteur, nous avons cherché à connaître la part de marché de Firefox sur ZDNet.fr en janvier 2005, soit un peu plus de 2 mois après son lancement. Elle était de 18,8% :

Incontestablement, le démarrage de Firefox était bien plus encourageant que celui de Chrome. Mais la concurrence était bien moindre à cette époque.

Source : http://www.cnetfrance.fr/news/internet/xiti-confirme-le-mauvais-demarrage-de-google-chrome-en-europe-39385694.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

2012 2xmoinscher 3 suisses 3suisses Abebooks Affiliation Affranchissement Alapage Alibaba Amazon Androïd Apple Astuces Auto-entrepreneur Barbapapa Bêtisier black friday blog bonnes adresses bouquiniste Buy.com Carrefour Carte Bancaire Cash on delivery Cdiscount Chiffres Clé Chine Chronopost Classement cloud Colissimo commissions Conseils console Contrefaçon craiglist deals design Digital Virgo eBay Ecommerce Edito Effiliation Europe évaluations Expédition expert exporter Facebook favor'i FBA feedback fevad Fiscalité Fnac Foresee frais fun gauthier picquart Gilt Google Groupon guide Hessel Hsn ibazar Inde Ipad Iphone itinsell itrack Janod jechange jeu jeux de société jeux vidéo journaldunet Katsuni KDP Keynote kima Kindle Kobo La Poste LaRedoute ldlc Le bonhomme de bois le chouchou Leboncoin lechouchou Leclerc libraire Livre Livres Rares Locita Logistique Lu sur le Net marge Marketplaces medpi megaupload mobile MP3 Multicanal Neuilly'Lab Newegg nintendo Noël Nouvelles places de marché Opodo Orelsan outils Paiement alternatif Paruvendu Paypal Petit Coeur Petites Annonces Pixmania Play.com port gratuit Prestashop Priceminister Ps Vita PS3 Quorus Rakuten Relais Colis Revlon Rueducommerce salon Salon des entrepreneurs Salon du Livre sarenza Sellermania Shopping social Skype Smartphone sncf soldes Solutions Sondage sonuts Sony Super Boutiques SuperBoutiques sur mesure Taobao Témoignage vendeur tickengo Tnt Tradoria.de Trafic Trusted Shops TVA Twitter Vendre à l'international Vente-privée Vistaprint Wal-Mart web conférence Wii XBOX 360 Yves Rocher Zappos